L'or des dinandiers

 

Au Moyen Age, la réputation des batteurs de cuivre dinantais leur ouvre les portes des marchés européens, faisant de ce savoir-faire une « success story » à la fois industrielle et commerciale.

Les recherches archéologiques, historiques et métallurgiques récentes augmentent considérablement la connaissance des étapes de la fabrication, de la matière première aux produits finis. Elles montrent aussi comment l’évolution des techniques a favorisé une production de masse, en série et à bas coût, à côté des œuvres exceptionnelles limitées, et réalisées sur commandes.

     

L'or des dinandiers © R. Gilles/SPW-Dpat

L'or des dinandiers © R. Gilles/SPW-Dpat